Vie(s) de fées – episode 08 – Les énergies du printemps

Alors, si tu veux bien, partons ensemble en promenade, dans un jardin, une forêt ou à la campagne. Et observons. Que se passe-t-il autour de nous ?

énergies du printempsEn décembre 2017, mon fils fêtait ses 1 an, et moi, les 1 an et 9 mois de ma vie d’indépendante.

Je me souviens très bien de cette période, je bouclais des dossiers clients à 2h du matin entre deux tétées. C’est à ce moment-là que j’ai pris du recul sur ce que j’étais en train de vivre et que j’ai mis les mots dessus : épuisement professionnel. Je m’étais mise dans un état proche du « burn-out entrepreneurial ».

Cela a eu un réel effet déclencheur et je me suis dit : « Blandine, tu fais n’importe quoi, t’as pas choisi ni l’entrepreneuriat, ni ta vie de maman, pour vivre cela » et surtout je voyais bien que ma liberté était en jeu. Si je continuais comme cela, j’allais devoir y renoncer, mon modèle n’était clairement pas durable ».

J’ai eu un sacré déclic, et à partir de là, j’ai largement fait évoluer ma façon de travailler que ce soit en termes d’organisation que d’approche et de vision.

 

L’une des décisions déterminantes que j’ai prises, c’est celle d’aligner mon activité entrepreneuriale aux cycles des saisons. Cela m’a permis de passer d’une vision linéaire et constante (en gros, je bosse tout le temps et beaucoup) à une vision cyclique, dynamique et organique… plein de « ique » pour dire tout simplement que maintenant, je travaille et je déploie mon énergie en étant à l’écoute et de façon alignée à ce qui est vivant, en moi et à l’extérieur de moi, et donc de façon écologique avec ce que je suis et ce qui est.

Cette nouvelle façon d’être et de faire, je l’ai expérimenté intuitivement sur toute l’année 2018, tout en développant mes propres outils saison après saison pour me permettre de transcrire ce que j’observais dans la nature à mon business.

Je t’ai parlé des énergies de l’automne (dans l’épisode 1) du podcast. Je te propose cette fois-ci de plonger dans le cœur des énergies du printemps et de partager avec toi ce sur quoi je m’appuie personnellement pour créer un business durable et une vie qui me fait du bien. Tu trouveras je l’espère de quoi t’inspirer pour faire évoluer ta propre façon de faire.

Alors, si tu veux bien, partons ensemble en promenade, dans un jardin, une forêt ou à la campagne. Et observons. Que se passe-t-il autour de nous ?

 

Au printemps, la nature se réveille après un long sommeil. Les arbres bourgeonnent et entament leurs poussées à la recherche de la lumière ; les animaux sortent de leurs tanières ; les bourgeons bourgeonnent, les premières fleurs fleurissent, les journées rallongent, la chaleur du soleil se fait plus intense… Un nouveau cycle de vie s’enclenche.

Ce processus de renouveau ne se fait pas du jour au lendemain. Il prend son temps. Il se fait en douceur et par étapes : le tapis de feuilles mortes recouvre encore un temps le sol ; avant de faire leurs petits, les oiseaux font leur nid ; avant de voir fleurir les fleurs aux arbres, ce sont les bourgeons qui éclosent ; le climat est encore instable, et même si le soleil réchauffe, l’air est encore frais.

Comment cela peut-il se traduire dans son aventure entrepreneuriale ? Moi ce que je ressens, c’est que le printemps nous invite à :

1. Faire entrer la lumière !

C’est le moment de quitter sa tanière de l’hiver, quitter l’obscurité, et de sortir à la lumière au grand air, pour s’exposer au monde, porter son message et briller de sa belle lumière justement. C’est le moment propice pour les temps de rencontre, les prises de contact, la publication de ses articles, posts ou vidéos sur les différents canaux de diffusion. C’est aussi le moment idéal pour donner des interviews, intervenir en conférence, proposer des ateliers, des webinaires, bref partager son message au plus grand nombre et sous les formats qui sont le plus confortables pour nous.

Faire entrer la lumière, c’est aussi mettre de la lumière sur la raison d’être de son projet, sur son Pourquoi, sa mission, ses objectifs à court, moyen et long terme. Ca veut dire : y revenir, et si besoin, nourrie de la pause hivernale propice à la réflexion et l’introspection, les clarifier et les faire évoluer.

2. Suivre nos élans de vie !

Les bourgeons ne demandent à personne l’autorisation de pousser. De façon générale, La nature ne demande pas l’autorisation de vivre et de grandir. Tout est porté par cette belle énergie de vie. Et cela suffit !

On est donc invités à suivre nos élans de vie, à réaliser nos rêves et nos envies. Par expérience, je sais que cela passe par se donner l’autorisation, de soi à soi-même, de créer ce qui nous appelle, ce qui frétille en nous.

3. Faire place au renouveau !

Le printemps nous invite à renouveler notre projet, à porter un nouveau regard sur notre business, à le réinventer tout en conservant son socle et ses piliers de base. C’est donc une invitation à être dans la continuité tout en abordant notre entreprise de façon nouvelle. Cela peut se traduire par le lancement d’une nouvelle activité, d’un nouveau partenariat, d’une nouvelle collaboration, d’un nouveau mode de communication, d’une nouvelle organisation. On l’abordera avec un état d’esprit de « mise à l’essai » avant d’en tirer le bilan à la fin de la saison.

4. Faire fleurir nos idées !

Il est question aussi de semer nos graines et de faire fleurir nos idées. Toutefois, dans la nature, toutes les graines ne donnent pas de fruits. Cela dépend en partie de la qualité de la graine. Pour cela, mon conseil est de retenir une à 2 idées qu’on va s’attacher à faire grandir tout au long de la saison. Il va donc s’agir dans un premier temps de choisir les idées « qui valent le coup » d’être déployées. Je t’explique comment retenir tes idées favorites dans l’article intitulé « Comment faire le tri dans ses idées » sur le blog d’Inside Up.

5. Mettre en place un écosystème soutenant

Pour faire fleurir ses idées, la qualité de la graine compte, mais elle ne fait pas à elle seule le travail. L’élan de vie et de création dans la nature est soutenu par les ressources externes : l’énergie du soleil, l’eau, le terreau, les pollinisateurs, buttineurs et autres éléments de l’écosystème qui entrent directement et indirectement en relation avec nos graines d’idées. Ainsi, le printemps nous invite à mettre en place les conditions qui seront les plus soutenantes et favorables pour le déploiement de notre projet. Cela passe notamment par mettre de côté ce qui n’a plus lieu d’être pour faire de la place à ce qui va être le plus soutenant pour notre aventure entrepreneuriale.

6. Prendre le temps de s’installer dans ce renouveau

Dans la nature, tout prend du temps. La nidation comme la floraison. Même si tu es poussée par cet élan de vie au démarrage du printemps, je t’invite à prendre le temps ! Rien ne presse.


A toi de jouer maintenant : je te propose maintenant de faire un focus sur les invitations du printemps par rapport à ton propre business, pour tirer le maximum de bénéfices de la saison.

Et pour cela, je te propose de répondre à ces 6 questions en notant tes réponses dans ton carnet :

  • Pour faire entrer la lumière, que vas-tu mettre en place ou à quelle invitation vas-tu répondre pour exposer à la lumière ton message et ton activité ?
  • Pour suivre tes élans de vie, quelle envie te donnes-tu l’autorisation de concrétiser ?
  • Pour faire place au renouveau, comment pourrais-tu faire les choses dans la continuité mais avec une touche de nouveauté ?
  • Pour faire fleurir tes idées, quelle est l’idée ou les 2 idées sur lesquelles tu décides en conscience de concentrer ton temps et ton énergie ?
  • Pour mettre en place un écosystème soutenant, à quoi décides-tu de renoncer et à quoi décides-tu de donner plus de place ?
  • Pour prendre le temps de t’installer dans ce renouveau, quel garde-fou vas-tu mettre en place pour te rappeler de ne pas te précipiter dans l’action ?

Tu peux partager avec moi tes réponses via mail à blandine@inside-up.com Je serai ravie de te lire et je te répondrai avec plaisir.

J’espère que cet épisode t’a plu et surtout qu’il t’a été utile. Mon intention est de t’aider à trouver les ressources en toi et autour de toi pour t’aider à déployer un business durable, et que tu le vives de façon joyeuse et sereine.

Aussi, si tu as des commentaires et des envies pour ce podcast, tu peux m’en faire part par email en m’écrivant à blandine@inside-up.com.

Les épisodes du podcast sont diffusés à …. un rythme régulier ! Tu en auras la surprise ! J’ai choisi pour ce printemps de ne plus m’enfermer dans une fréquence que j’avais du mal à tenir. Abonne-toi donc sur ta plateforme d’écoute préférée pour recevoir les prochains épisodes. Et pour prolonger le plaisir, tu retrouveras sur le site internet d’Inside Up (www.inside-up.com) des compléments au podcast.

C’est fini pour cette fois-ci. Je te dis à la prochaine, et d’ici là, prends soin de toi, de ton business de cœur et du vivant qui nous entoure !

A bientôt !

Articles associés

Leave a comment