Vie(s) de FÉES – Episode 07 – Conversation sur l’insomnie

Pour ce septième épisode, je t’embarque dans un monologue pas monotone sur le thème des « insomnies », et si tu en as l’élan, partage-le autour de toi !
Bonne écoute !

Autant te le dire tout de suite : je n’avais pas prévu de te parler de mes insomnies. C’est parce que ce podcast est à l’origine de mon début d’insomnie de cette nuit que j’ai saisi entre guillemets « l’opportunité » qui s’est présentée à moi : j’avais mon sujet tout trouvé pour ce nouvel épisode !

Je te parle donc depuis mon insomnie, et du coup, le lit, l’oreiller et le pyjama sont inclus. Bienvenue dans une Insomnie « classique » de ma vie d’entrepreneure. Une vie d’entrepreneure qui a coïncidé, détail important, avec ma vie de jeune maman. Et donc voilà comment ça se passe : mon fils de 2 ans se réveille dans la nuit, m’appelle, je me réveille, je suis réveillée, je me lève, je le rassure, je me recouche, et là… mon mental s’enclenche. Et impossible de retrouver le sommeil avant parfois plusieurs heures.

  • Il y a certaines nuits, l’insomnie est en soi courte. Ca me permet juste d’observer les « sujets chauds » du moment, disons que ça remet les dossiers prioritaires en haut de la pile.
  • Il y a d’autres nuits, j’avoue avoir eu une joie non-dissimulée à pouvoir mettre en pratique le Miracle Morning, encore plus tôt que ce que l’auteur propose. A super, 4 du mat : je vais pouvoir faire de l’écriture intuitive, ma méditation, mes exercices de réveil corporel, planifier ma journée, et puis écrire mes prochaines newsletters. Bref, comment voir l’opportunité dans l’adversité !
  • Il y a encore d’autres nuits, c’est l’insomnie créative. Alors là, c’est cadeau, j’ai l’idée du siècle, enfin, pas une, ni deux, mais au moins dix idées lumineuses. Ou encore, la solution à l’équation irrésolvable qui me prenait la tête … encore faut-il que j’ai réussi à les écrire avant de m’être rendormie.
  • Et puis, il y a d’autres nuits, comme cette nuit, qui coïncide avec un passage à vide, un moment de « creux de la vague », et là, là… l’insomnie devient… comment dire… intense !

Illustration

Ce soir, je me suis endormie sur le constat que ma journée ne s’était absolument pas passée comme prévu, et que je n’avais pas réalisée la tâche essentielle que je m’étais fixée, à savoir : réaliser cet épisode de podcast. En soi, ce constat ne m’avait pas perturbé plus que ça. Pour avoir discuté avec une copine entrepreneure qui avait vécu le même type de chaos dans sa journée, je m’étais dit que ça devait être un coup des planètes et je m’étais endormie direct. Mais, sans surprise, mon mental s’est enclenché là-dessus : l’épisode de podcast pas réalisé.

Si encore mon mental n’était resté que là-dessus, mais j’ai vu passer en fond d’écran mental toutes mes problématiques d’entrepreneure, en mode ping-pong, avec beaucoup de questions soulevées, et pas beaucoup de réponses !

Ca a donné un joyeux tour d’horizon : avec par exemple : ah oui, la constance dans l’entrepreneuriat c’est vraiment la clé / il faudrait vraiment que je refasse mon site internet / Je fais quoi des opportunités qui arrivent dans ma vie en ce moment, je prends ? Je prends pas ? et si je pensais ET plutôt que OU, de quoi ma communauté aurait-elle besoin ? / comment consolider mon offre ? auprès de qui trouver l’inspiration pour poursuivre le développement de mon projet / l’importance de faire le tri dans ma vie, dans ma tête, dans mon projet / et si je me remettais au Trail / chouette le prochain cours de yoga est confirmé / tiens, je me formerai bien aux méthodes du « Travail qui relie » / et je fais quoi moi concrètement dans ce contexte d’effondrement / J’aimerai bien aller écrire sur mon ordi, mais je me suis promise plus jamais après 20h / je facture en SASU ou avec ma micro ? Waou, c’était trop beau le témoignage que j’ai reçu aujourd’hui. En plus, y’avais écrit Fée sur le mur derrière elle / et ce week-end, ce sont les marches pour le climat.

La tête encombrée, j’ai eu l’élan de poser tout cela. Et maintenant, en prenant le recul sur toutes ces phrases qui coexistent dans mon mental, je me dis : c’est fou quand même la multitude de sujets que réunit l’entrepreneuriat. C’est fou et c’est totalement passionnant. Commercial, prod, comm, R, orga, finances, perso, vie de famille, engagement sociétal, écosystème extérieur, tout cela condensé en une seule insomnie, ou plutôt, en une seule vie !

Comment ne finit-on pas fou avec tous ces sujets qui coexistent en « même temps » ? J’ai quelques pistes à te proposer :

– Déjà, se recentrer, et moi ce qui m’aide beaucoup, c’est de me reconnecter à la raison d’être de mon projet. C’est un peu mon garde-fou.
– Quand j’observe chez moi un mouvement de dispersion, je prends le contre-pied et je me demande : « et si je choisissais à l’inverse de focaliser ? de rester focus ? Cela m’aide aussi beaucoup de me dire : et si je pensais ET et non pas OU ? et de raisonner en termes d’Inclusion.
– Et idem, quand j’observe un mouvement de complexification, je me demande : et si je choisissais à l’inverse de simplifier ?
– Opérationnellement, Combiner une vision long-terme et une feuille de route à 3 mois. Ce qui ne rentre pas dans la feuille de route, ce sera pour plus tard.
– Ensuite, compartimenter le plus possible ces sujets dans les faits, en termes d’orga et de planning notamment. Être au clair sur ses objectifs pour chacun des volets et déléguer lorsque c’est possible.
– Être en mode « amélioration continue » : moi J’améliore mes méthodes de travail en pensant économie de temps, d’énergie, de ressources : dans l’idée de faire moins et mieux.
– Prendre soin de soi : s’accorder du temps off, des activités détente, plaisir. Ca passe aussi par replacer le volet perso au cœur de son projet pro.
– S’entourer : pour échanger sur nos expériences, se faire accompagner dans notre aventure entrepreneuriale, partager, se connecter aux autres.

Et par rapport au phénomène-même de l’insomnie :

– Alléger le mental avant de s’endormir, par un rituel d’écriture, un temps de méditation.
– En pleine insomnie : prendre un papier et un crayon, et écrire toutes les pensées qui passent. Une fois qu’elles sont posées sur le papier, en général, elles ne repassent pas.
– Aller boire un verre d’eau, ça aussi, ça fonctionne bien.

Et toi, quels sont tes anecdotes autour de l’insomnie ?
Qu’est-ce qui tu mets en place pour éviter les insomnies ou mieux les vivre quand elles se manifestent ? Ecris-moi pour me raconter !
Bien, il est bientôt 4 du matin, je vais pouvoir enchaîner sur le miracle Morning 😉

Articles associés

Leave a comment