Ma méthode en 10 étapes pour construire ma feuille de route pour la nouvelle saison

Dans cet article, je fais le focus sur comment je gère ce changement de saison, qui correspond aussi à la clôture d’une période de 3 mois, le premier trimestre de l’année, et à l’ouverture d’une nouvelle période de trois mois, et donc, comment je construis la feuille de route qui va m’accompagner tout au long de la nouvelle saison.

Après que je me suis retrouvée en état d’épuisement professionnel (je sais, ça fait bizarre et pourtant c’est la bonne forme grammaticale !), proche du « burn-out entrepreneurial » (c’était en décembre 2017, mon fils fêtait ses 1 an, et moi, les 1 an et 9 mois de ma vie d’indépendante), j’ai largement fait évoluer ma façon de travailler que ce soit en termes d’organisation que d’approche et de vision.

L’une des décisions déterminantes que j’ai prises est celle d’aligner mon activité entrepreneuriale aux cycles des saisons. Je l’ai expérimenté intuitivement sur toute l’année 2018, tout en développant mes propres outils saison après saison pour me permettre de transcrire ce que j’observais de la nature dans mon activité.

Dans cet article, je ne parlerai pas en détail de l’énergie de printemps et comment elle peut s’incarner dans le déploiement de ton activité (tu peux écouter pour en savoir plus l’épisode 8 du podcast Vie(s) de FEES).

J’ai plutôt envie de faire le focus sur comment je gère ce changement de saison, qui correspond aussi à la clôture d’une période de 3 mois, le premier trimestre de l’année, et à l’ouverture d’une nouvelle période de trois mois, et donc, comment je construis la feuille de route qui va m’accompagner tout au long de la nouvelle saison.

1. Observer et accueillir l’énergie de la fin de saison (et l’état d’esprit qui va avec !)

Pour tout te dire, j’ai fini la saison à plat, en grosse baisse d’énergie. Et pourtant, j’avais pris soin de lever le pied, de me reposer cet hiver, même si l’accumulation d’un gros déficit de sommeil depuis la naissance de mon fils m’a fait tomber malade régulièrement. Je tenais bien le coup, jusqu’à ce qu’un choc émotionnel me frappe en pleine période de règles et de pleine lune (donc une période par « définition » agitée) et ait raison de moi ! Je me suis retrouvée à faire l’expérience d’un véritable creux de la vague !

Dans mon cas, la fin de l’hiver a été concomitante à l’occurrence de plusieurs facteurs fragilisants. Toutefois, j’ai pu observer que de nombreuses personnes avaient également vécu un « creux de la vague » en cette fin de saison. En effet, on ne passe pas du jour au lendemain en mode « youhouh c’est le printemps ! »

Ce que j’ai mis en place : 

J’ai pris l’un après l’autre les 7 leviers pour sortir du creux de la vague que je te présentais dans ce webinaire. Ca vaut pour tous les creux de la vague d’un parcours entrepreneurial, et aussi le creux de la vague de la fin de saison hivernale.

>> Pour le recevoir et le (re)visionner, inscris-ton mail ici

Et j’en ai rajouté un 8ème : me reconnecter à l’impact que je créé par mes activités : j’ai relu pour cela les commentaires enthousiastes et reconnaissants de lectrices de ma newsletter, d’auditrices du podcast et de clientes. Ça m’a énormément soutenue pour retrouver mon élan.

2. Relancer mon énergie vitale

L’un des leviers que j’évoque pour retrouver son élan est de « prendre soin de soi ». Pour ce changement de saison, j’ai particulièrement ressenti le besoin de relancer mon énergie vitale, de la soutenir pour entrer en douceur dans le printemps, et refaire circuler la sève en moi tel un arbre en pleine explosion de vie. Et donc, j’y suis allée à fond !

Ce que j’ai mis en place :

– Je me suis familiarisée avec la pratique des œufs de yoni, guidée par Aurore de Wo-man-ly. (je t’en parlerai dans un prochain article). J’ai choisi pour ma pratique du moment un œuf en jaspe rouge, pierre reconnue pour éveiller l’énergie sexuelle, l’énergie de la créativité, connectée aux chakras 1 et 2, une pierre qui augmente la vitalité.
– Je me suis offert un massage Tuina, avec un focus tout particulier sur les méridiens et les points énergétiques qui soutiennent le recentrage et l’énergie de la créativité. (Je suis une adepte des soins énergétiques issus de la médecine traditionnelle chinoise, ils font vraiment partie de mes rituels de santé et de bien-être).
– Aussi, un soin visage dans le salon Soin de soi de Bordeaux que j’ai choisi pour sa démarche engagée et ses produits naturels issus de cueillette locale et souvent sauvage.
– Qui dit printemps, dit « coupe de printemps ». Je suis allée chez Marion, dans son salon Le Cocon Végétal que j’ai choisis pour sa démarche écologique et solidaire et aussi bien sûr parce que c’est une super professionnelle (et j’ai l’impression que je n’ai pas été la seule ! Pour les lectrices de ma newsletter, non, je ne me suis pas teint les cheveux en rouge, pas cette fois-ci !)
– J’ai entamé une cure de sève de bouleau (et non pas un sevrage de boulot même si ça pourrait être une bonne idée 😉). C’est un rituel que je remets en place tous les ans, pour soutenir l’organisme dans ce changement de saison, et l’aider à se nettoyer en douceur.
– Et toujours, beaucoup de sorties en plein air : lac, océan, forêt, montagne. Depuis Bordeaux, j’ai la chance de pouvoir rayonner dans des paysages variés et tous spectaculaires.
– Et des siestes au soleil (avec la doudoune).

3. Faire le bilan du trimestre

Quand j’étais salariée, je ne supportais pas les objectifs que mes managers et autres chefs me fixaient. Je travaillais sans les prendre en compte. Maintenant, j’adore ça ! Car j’ai compris que les objectifs que je me fixe sont au service de mon projet, de ma réussite, au final de mes rêves !

Je me fixe des objectifs annuels et trimestriels. Ainsi, tous les 3 mois, je fais le bilan. Je regarde plusieurs indicateurs de suivi, qui m’indiquent à quel point je suis sur la bonne trajectoire pour atteindre mes objectifs de l’année.

>> Pour recevoir le tableau des indicateurs de suivi inscris-ton mail ici

J’ai pris un temps le 1er avril pour faire le point sur ma trajectoire. Tamtamtam, bienvenue dans les coulisses de mon activité. En toute transparence, je te livre mon bilan du premier trimestre 2019 !

Au top !

– En termes de chiffre d’affaires, je partage avec toi avec joie d’avoir dépassé le premier palier que je m’étais fixé, à savoir 25 000 Euros TTC de CA signé ! Précisément, 85% de ce CA provient de mon activité d’accompagnement des entreprises et des équipes à la transition écologique et au « mieux travailler ensemble » (Ecosens Consult) et 15% de mes accompagnements auprès de Femmes Entrepreneures et Engagées (Inside Up). Là-dedans sont inclus des paiements encaissés en début d’année, correspondant à des missions réalisées en 2018. Si je les sors de ce calcul, j’arrive pile à mon objectif trimestriel, à savoir : 25 048 Euros, avec 35% issus de mes activités Inside Up. Et là, je crie haut et fort : Yiah !
– Déjà 6 Femmes Entrepreneures et Engagées, les bien-nommées FÉES, accompagnées dans leur aventure entrepreneuriale ! 4 ont participé au Cercle des FÉES pour un accompagnement en collectif et 2 ont préféré un accompagnement individuel sur plusieurs mois. Je suis tellement contente de les soutenir dans la réalisation de leur projet de cœur sans douleur !
– Déjà plus de 700 écoutes du podcast Vie(s) de FÉES. Cela me met en joie ! Le lendemain de mon comptage, une podcasteuse célébrait les 10000 écoutes du sien, ce qui montre bien que, à chacun ses paliers ! à chacun son chemin !
– Un taux d’ouverture de mes newsletters de plus de 50% : waouh, merci fidèles lectrices, ça me fait super plaisir que vous aimiez ce que je partage avec vous !

Je peux mieux faire !

– Déjà 7 épisodes du podcast : c’est bien, mais j’avais envisagé au lancement 1 épisode par semaine. Pour le prochain trimestre, je revoie mon objectif à un épisode tous les quinze jours.
– Plus de 160 abonnées à ma newsletter. C’est super ! Je sais que mon message peut vraiment être utile à de nombreuses autres femmes ! Alors j’ai envie que ce nombre grandisse grandisse caque semaine !
– Au-delà de regarder le nombre d’abonnés, j’ai regardé son évolution. Ce nombre n’a pas progressé ces dernières semaines (et c’est en lien direct avec les actions que j’ai faites, ou plutôt celles que je n’ai pas faites 😉)

Au-delà des indicateurs quanti, je rajoute au bilan du premier trimestre 2019 :

Les toutes toutes premières fois* :

– Premier webinaire
– Première interview vidéo
– Premier lancement pour mon offre Le Cercle des FÉES.
– Premiers retours clientes : des témoignages de femmes pleinement satisfaites de mon travail, qui m’encouragent à continuer et qui calment mon syndrome de l’imposteur !
[*et le monde ne s’est pas écroulé]

Mes joies :

Développer un super écosystème d’acteurs avec lesquels je suis heureuse de créer des liens et de travailler, et être entourée de magnifiques personnes

– Travailler de façon alignée à mes valeurs et à mes besoins
– Apporter de la valeur à mes clientes, aux lectrices de ma newsletter, aux participantes de mes ateliers.
– Savoir de mieux en mieux renoncer, dire non, et bien le vivre.
– Avoir du temps de qualité avec ma famille, mon fils, mes ami(e)s
– M’accorder du temps pour vivre de belles vacances et de belles escapades

Mes peines :

– Mon organisation : je travaille sur 4 jours, et je n’arrive pas toujours à réaliser ce que j’ai prévu en début de semaine.
– Ma dispersion : je dois me poser des limites pour ne pas me disperser d’un sujet à un autre (ah ah le bonheur des Réseaux Sociaux).
– Toujours ma tendance à faire beaucoup lorsque je pourrai faire moins et plus simple (je m’améliore !)

Pourquoi je te raconte toute cela en détails, et pourquoi je m’expose autant ?

Ma démarche est de te montrer ma méthode, comment j’analyse mes résultats, ce que je regarde, et ce sur quoi je construis la suite. Je crois sincèrement que cela peut t’être utile pour ta propre activité !

Et maintenant, je fais quoi de tout cela ?

4. Célébrer et en tirer des enseignements

D’abord je célèbre :

J’avais une forte tendance à oublier de célébrer, car je fonçais direct vers la suite et les prochaines actions.

J’ai appris qu’il est aussi important de construire la suite de l’aventure que de s’arrêter sur ce qu’on a réalisé, de célébrer ce qui a bien marché, de célébrer aussi ce qui n’a pas aussi bien marché.

Ensuite, je tire des enseignements sur TOUT, le bon et le moins bon :

– Ce qui a réussi : qu’est-ce que j’ai mis en place qui m’a permis de réussir et d’atteindre mes objectifs, et d’entreprendre dans la joie et la sérénité !
– Ce qui a moins bien réussi : j’étudie la situation, point après point,

En prenant du recul avec cette principale question : Quelles pourraient en être les raisons ?

Et je me questionne enfin sur :

– Ce qui a été fluide et léger pour moi / Ce qui m’a mis en énergie : tant qu’à faire, je le garde pour la suite de mon chemin !
– Ce qui a été lourd, pas fluide, dans quoi je me suis sentie embourbée / Ce qui a fait baisser mon énergie : et tant qu’à faire, je le ferai ainsi évoluer !

Après avoir tiré les enseignements de la période passée, à partir de là, je regarde vers l’avenir et je construis la suite !

5. Ajuster mes actions de « roulement »

Sur la base de ces enseignements, je vais maintenant ajuster mes actions en décidant de :

– Ce que je garde
– Ce que je fais évoluer
– Ce à quoi je renonce

Et en plus, je m’interroge sur :

– Ce que je peux simplifier aujourd’hui, à la fois dans mes offres et dans mes process
– Ce que j’aimerai bien tester pour la nouvelle période de trois mois qui s’ouvre.
– Les premières fois que j’aimerai vivre
– Les challenges que je me fixe

Je suis dans une approche « test & learn », et chaque nouvelle période de trois mois est potentiellement l’occasion de tester de nouvelles choses !

Pour ma part, pour ce trimestre-ci, je teste une nouvelle organisation et un nouveau process de communication, tout un programme !

6. Formuler mon intention et mes trois briques principales

A chaque trimestre, son intention. Le formuler précisément, me permet de donner une teinte particulière à mes actions. Est-ce Amour, partage, confiance, élan, intuition, plaisir … ?

Pour ce trimestre, mon intention est : JOUER

Jouer avec mes idées, avec mes propositions, avec ma communauté. Cette intention me soutient dans l’envie de tester de nouvelles offres et de nouveaux formats.

Mes trois briques sont :

COMMUNAUTÉ – CONTENU – RAYONNEMENT

Cela correspond à ce sur quoi j’ai envie de donner la priorité, le focus.

7. Retenir deux idées majeures et saisir l’opportunité du moment en mode Développement

En lien avec les deux volets précédents, de toutes mes idées que je note dans un carnet sur un format mindmap, je vais retenir deux idées.

– Une idée que je vais m’attacher à concrétiser, incarner dans la matière. Je mobiliserai donc davantage une énergie Yang. Pour l’identifier, je me demande : quelle est l’opportunité que je peux saisir aujourd’hui ?

– Une autre idée que je vais faire évoluer tranquillement dans mon mental, connectée à mon intuition, à mon cœur, à ma sensibilité, et donc… à tout ce que la vie mettra sur mon chemin au service de cette idée-ci. Je mobiliserai davantage une énergie Ying pour cette idée-ci.

8. Définir mes objectifs

Avec un regard sur les objectifs à atteindre fin 2019 que je me suis fixés et là où j’en suis à la fin du trimestre, je reprends mes indicateurs de suivi, et je définis mes objectifs pour ce nouveau trimestre.

Je fais un check : est-ce que mes objectifs trimestriels et les actions que je prévois de mettre en place sont alignés ? C’est-à-dire, est-ce que ces actions me permettront a priori de me rapprocher de mes objectifs ?

9. Définir ma feuille de route du trimestre

Et là, je passe à la partie BrownPaper !

Je scotche un grand panneau de papier sur un des murs de mon bureau. Je crée ma frise du temps avec trois sections : AVRIL – MAI – JUIN à l’horizontale.

A la verticale, je crée une ligne par catégorie d’actions. Par exemple : Communication / Marketing / Admin / Production … sans oublier le volet PERSO et FAMILLE.

Je crée en plus une ligne spécifique par offre (ex : CERCLE DES FÉES) et par cliente que j’accompagne individuellement.

Et j’inscris pour chacun des mois, et pour chacune des lignes mes actions principales à mettre en place.

Travail préparatoire pour la feuille de route réalisé lors d’un Cercle des FÉES.

Résultat : J’obtiens un tableau extrêmement visuel. Je sais exactement ce que je dois faire, semaine après semaine, mois après mois. Je vais pouvoir m’y référer tout au long du trimestre. C’est mon document de référence !

NB : je travaille en tenant compte du CADRE que je me fixe et du MOUVEMENT que la vie apporte. L’aventure entrepreneuriale est avant tout dynamique ! En construisant ce tableau, je prends en compte mon cycle féminin, et les dates des nouvelles lunes. Je t’en reparlerai dans un prochain article.

10. Y aller !

Eh oui, avec tout cela, il s’agit pas de perdre de vue l’objectif principale de ce travail : y aller ! Toute cette préparation est faite pour rester focalisée sur ce que j’ai à faire pour le trimestre, connaître mes lignes directrices, et me donner un cadre pour entreprendre sereinement.

Prochain travail, transcrire ma feuille de route, précisément dans mon agenda, semaine après semaine.

A nouveau, j’insiste sur l’importance d’accueillir le mouvement dans le cadre de travail qu’on se fixe : nos émotions, les opportunités que la vie apporte, les événements heureux et malheureux, les rencontres, tout ce qu’on ne peut pas anticiper, et qui va nous demander de la souplesse, de la bienveillance et du lâcher-prise !

Est-ce que cela t’a été utile que je partage avec toi ma méthode ?
Je te souhaite un très beau trimestre dans l’énergie du printemps !

Articles associés

Leave a comment